20120324voile et pierre 4

 

 

Visages de la dépression en organisation

Faces of Depression in organizations

 

Vendredi 26 juin 2015 › 8 h 30 à 18 h

2e journée d’études Handicap psychique et travail organisée par le Comptrasec, UMR CNRS 5114 et le Laboratoire Psychologie, santé et qualité de vie EA4139 de l’Université de Bordeaux, l’Université du Québec à Montréal et le Centre de recherche de l’hôpital Charles Le Moyne

Université de Bordeaux, amphi Durkheim 3ter place de la Victoire, Bordeaux

Direction scientifique

Dr Sonia Laberon, Pr Marc Corbière, Dr Philippe Auvergnon, Dr Loic Lerouge & Dr Antoinette Prouteau

Les problèmes de santé mentale en milieu de travail augmentent de façon alarmante dans le monde (OMS, 2005), avec une proportion inquiétante de déclarations d’inaptitudes professionnelles pour cause de dépression. Dans ce contexte, une orientation vers la prévention des risques professionnels et notamment des risques psychosociaux au travail est nettement visible dans la recherche et les politiques de santé publique (par ex. Commissions des Communautés Européennes, 2008). Des mesures de prévention primaires, secondaires et tertiaires de la survenue de troubles psychiques en entreprise se sont multipliées en travaillant notamment sur les conditions favorables à la qualité de vie au travail des salariés.

Cependant, la question de la réintégration des personnes, qui n’ont pas pu bénéficier à temps de ces mesures de prévention ou qui ont déclaré un problème de santé mentale suffisamment handicapant pour les obliger à rompre avec le monde du travail, reste peu investiguée. Outre le fait que la France estime le coût de la prise en charge du handicap psychique à 14 milliards d’euros (92 milliards d’euros au sein de l’UE et plusieurs milliards de dollars au Canada), la question de leur inclusion professionnelle s’avère tout aussi problématique. S’apparentant à un groupe minoritaire, ils subissent les mêmes conséquences en termes de « désinclusion » professionnelle avec d’importants problèmes d’accès, de retour et de maintien en emploi. De leur côté, les entreprises se trouvent démunies pour faire face à cette « énigme » que constituent les troubles psychiques tels que la dépression et sont en attente de connaissances et d’accompagnements spécifiques.

Dans le cadre d’une réflexion sur le développement de pratiques de prévention que l’on pourrait qualifier de « quaternaires », la journée d’études s’adresse particulièrement aux acteurs de l’entreprise et de l’insertion professionnelle. Elle propose une mise à jour des connaissances autour du thème de la dépression en organisation en croisant des expertises nationales et internationales de différents champs disciplinaires. Les questions des répercussions économiques et légales, de stigmatisation, de mesures d’aménagements ou d’accommodements en emploi seront abordées en considérant notamment les points de vue des acteurs de l’organisation. Des mesures ou interventions psychosociales de soutien à l’emploi seront également présentées et des perspectives appliquées en termes d’accompagnement et de soutien des entreprises seront mises en discussion en table ronde.

Inscription obligatoire en ligne (places limitées)

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Facbook_Logo.png
 
 
  Twitter_Logo2.jpg